mercredi 16 novembre 2016

Visite du début d'automne


Le 13 octobre dernier, nous étions au Parc pour une journée de bilan avec l'équipe du projet. L'occasion de voir les réalisations de l'année patinées et le début des travaux menés par l'agence de paysage Base. Les arbres avaient quant à eux revêtu une petite ceinture rouge, les protégeant des engins du chantier.

Nous profitons de ce post pour remercier l'équipe pour l'organisation de cette journée et le chemin parcouru ensemble depuis le début du projet Anima Motrix au Parc de Lorient.






lundi 7 novembre 2016

Billet du temps #4


Troisième billet du temps, écrit par Jeanne Aimé-Saintès et illustré par Eloïse Bloit.
Une chronique du Parc un jour ordinaire.


La complainte du vieux banc 


Qui me regarde, moi le vieux banc du parc ?
Et qui vient s’asseoir, enfin, que je me sente moins seul ? Je me sens seul, ça oui, seul et délaissé, alors que les travaux du parc ont commencé. Ils m’encerclent d’une clôture rouge, moi l’enragé. Ne manquerait plus qu’un panneau attention, banc méchant et je ne serais définitivement plus fréquentable. Le contraire même d’un banc. 

Me reviens le poème de Jacques Prévert : Le désespoir est assis sur un banc. Je suis le désespoir même. Ne croyez-pas, les bancs sont des objets lettrés et instruits, à force d’entendre parler ou lire en chuchotant. Les bancs ont des oreilles. J’ai entendu dire que les platanes de Lorient, cette année, portaient écharpe. Echarpe rouge. Brin d’élégance. Enfin, ces travaux bousculent mes petites habitudes et celles des passants qui venaient chez moi, grattant du pied, machinalement, la bande de terre où l’herbe ne poussait plus à force de visites répétées. Preuve que j’étais de ces bancs appréciés.

Les bancs, dans un parc, ont leur importance. Dans sa politique du banc, Michael Jakob, historien et théoricien du paysage, le définit comme une machine à faire voir.  
« Le banc. On s’y assied, en général sans trop réfléchir, dans ces moments indispensables de relâchement ; on s’y repose, on revient à soi, on se soustrait l’espace d’un instant à l’effort permanent de se relier au monde. Mais on ne le regarde pas. Or c’est en partie lui qui oriente et dirige notre regard et mérite donc toute notre attention ».

Dans le parc de Lorient en travaux, la solitude de ce banc a retenu le regard du collectif Dérive. Un banc un peu vieillot, tournant le dos aux travaux qui changent le parc autour de lui. Le temps des travaux n’est décidément guère confortable, pour les passants comme pour les bancs. Mais bientôt, le parc sera encore plus beau.


Lorient, 7 novembre 2017 



vendredi 4 novembre 2016

Carnet de Juillet

Alors que l'on voit pointer le bout de l'hiver, replongez dans la chaleur estivale, parcourant les dessins de la dernière résidence qui se déroulait en Juillet dernier.

Nous en profitons pour remercier tous ceux qui accompagnaient Anima Motrix pour cette étape : les stagiaires du Greta et leurs encadrants, les internes de l'IME et leurs formateurs, Tantôt et sa bande, les visiteurs enthousiastes, et bien sûr Elisa, Stan, Sylvia et toute l'équipe du Département.

mercredi 19 octobre 2016

Tantôt est parmi nous



Lors de la dernière résidence en juillet - à l'invitation de De l'aire qui assure le commissariat artistique du projet - Éric alias Popé a passé la semaine parmi nous : il a travaillé sur la réalisation de 2 films mettant en scène sa "créature" TANTÔT autour des chantiers en cours.
Tantôt est un personnage expressif, joueur et discret qui se déplace dans notre monde mais dans son propre espace-temps. Les films montrent cette confrontation spatio-temporelle et donnent à voir nos agitations constructives sous l'angle d'une poésie héritée de Méliès.

Regardez voir :
> TANTÔT & LA HUTTE (1'10)
> TANTÔT & L'ESSAIM (1'37)

> et plein d'autres aventures de Tantôt sur son site internet : www.tantot.net

Alors gros MERCI et grand BRAVO Popé ! C'est avec impatience que nous te retrouverons sur les prochains chantiers.









-


lundi 18 juillet 2016

L'ESSAIM - Construction en juillet

En juillet 2016, en pleine chaleur estivale, la construction de l’ESSAIM a été intense !
Dans une ambiance de forêt tropicale, les constructeurs chassent les moustiques et profitent d’une belle lumière tamisée.




Les premières journées ont été consacrées la préparation des pièces en bois de chêne et à l’armature, ancrée au sol. Ensuite, ganivelles et planches souples étaient mises en place beaucoup plus rapidement.

Le tapis de ganivelle se déroule ainsi sous les pieds des visiteurs, à 30 cm du sol. Le même élan en spirale se poursuit dans la construction de l’essaim.

A l'intérieur, le visiteur peut jeter un coup d’œil vers la forêt et les vies discrètes qu’elle accueille.
Le grand banc invite à lever les yeux vers l’occlus et à profiter de la frondaison des arbres qui se détachent dans le ciel.

L'essaim a été construit avec l'aide précieuse d'Alexandre Rebours et la participation appliquée et joyeuse des stagiaires du Greta eco-construction.

La fin du chantier s'est faite sous le regard intrigué et bienveillant de la marionnette Tantôt.
















Nous tenons  à saluer Jorge Gomez, décédé cet automne. Il représentait sur le projet le bureau de contrôle en charge de veiller à la conformité réglementaire des œuvres du projet. Appréciant beaucoup notre projet, et toute son énergie, il était direct et accessible dans ses rapports professionnels; il était venu à chacune de nos résidences, et avait même passé des moments informels sympathiques en notre compagnie en juillet dernier pour les spectacles du week-end et pour la baignade dans la rivière. Il était donc devenu en peu de temps plus qu'un simple interlocuteur. Pour la qualité de son écoute, et son humanité, nous avons perdu quelqu'un de rare.
Nous adressons nos pensées les plus chères à sa famille et à ses proches.

lundi 11 juillet 2016

La Hutte est finie !

Au programme de la résidence de Juillet, nous avions deux chantiers à mener en parallèle : la finalisation de LA HUTTE en bord de Véore et la construction de L'ESSAIM dans le bois.

La hutte a pu être terminée pour les promeneurs de l'été, grâce aux stagiaires du Greta, à nouveau présents pour  prêter main forte.

Un grand merci à cette promo du Greta ainsi qu'à leurs encadrants !









samedi 2 juillet 2016

Fanzine #4



Voici le 4è fanzine de la collection printemps-été 2016.
Vous pourrez y lire : un haïku écrit par les collégiens de Portes-lès-Valence, une recette de sirop de fleurs, les petites annonces du Bois de la Véore, et des informations sur le projet paysager du parc conçu par les paysagistes BASE.
En bonus web : un lien vers une chanson de Bourvil sur les Abeilles et l'Essaim.

Bonne lecture ! (dans les terriers)